Blog : le repaire des mots

Bonjour à tous.

 

Cette semaine, je vous propose de décortiquer et mieux maîtriser un nouveau mot : engeance.

 

Engeance est un nom féminin qui provient de l’ancien français engier, ‘faire augmenter le pouvoir’, et -ance, ‘le fait d’être’.

 

Dans le langage soutenu, engeance signifie : groupe, catégorie de personnes détestables, méprisables.

Coupe-jarrets, flibustiers et autres individus de la même engeance.

 

Pour plaisanter, engeance signifie : groupe de personnes, catégorie de personnes qui inspirent le mépris.

 

On peut citer des synonymes comme bas-fondslie (de la société)racailleramassis.

Dans le langage soutenu : tourbevermine.

Dans le langage veilli : canailleécume. gueusailleramas.

 

Nous pouvons citer :

 

Michèle Marineau :

« Serpent, engeance de vipère, elle n’échappera pas à mon juste courroux! »

 

Le Monde.fr :

« Si ça continue, la planète Gaïa aura tôt fait de balayer cette maudite engeance! »

 

L’express.fr :

En 1682, Louis XIV décide de «purger le royaume de cette engeance malfaisante» en publiant un décret qui les menace de déportation dans les colonies.

 

J’espère que cette présentation vous aura permis de mieux appréhender ce mot et que si vous avez une envie de vengeance, ne devenez pas pour autant membre d’une maudite engeance.


Afin d’inaugurer comme il se doit le blog d’Écrits et dessine, le premier mot expliqué est le mot repaire pour mieux comprendre le sens du titre de ce blog : le repaire des mots.

 

Le mot repaire est un mot ancien et si on l’écoute bien, on entend le mot « père ».

En effet, dans l’ancien français « repairer » signifiait « revenir au point de départ » ; du latin classique pater, « père ».

 

Repaire signifie aujourd’hui : lieu servant de refuge à des individus dangereux ou à des animaux.

 

On dit : repaire de voleurs, de bandits, de brigands.

 

Pour les individus dangereux, repaire est synonyme d’abri, de cache, de lieu sûr ou bien de refuge pour mieux cacher ce qui nous semble précieux et se sentir en sécurité dans un lieu tenu secret.

 

Pour les animaux, repaire est synonyme de caverne, de gîte, de liteau (pour le loup), de tanière. Mais aussi, repaire est synonyme de ressui (pour se sécher), de terrier et de retraite.

 

De nos jours, on préfère utiliser le mot « planque » ou le mot « antre ». On dira qu’un voleur est parti se planquer dans sa planque.

 

Nous pouvons citer Racine :

« Sion, repaire affreux de reptiles impurs, voit de son temple saint les pierres dispersées, et du Dieu d’Israël les fêtes sont cessées! »

 

Voltaire :

« C’est en ces lieux de mort, en ce repaire infâme, qu’on allait immoler Astérie et Datame! »

 

Ou bien, plus récemment, dans le journal Libération :

« Les Américains ont précisé avoir voulu larguer dans la matinée une bombe de 250 kg sur un repaire présumé de rebelles au sud de Mossoul ».

 

Attention ne pas confondre le mot « repaire » avec le mot « repère ».

Le repère, c’est ce qui permet de se repérer tant dans l’espace que dans le temps.

 

Alors, pour mieux retrouver votre repaire, ayez de bons repères.

 

À bientôt pour mieux appréhender d’autres mots dans le blog : le repaire des mots.

Écrire commentaire

Commentaires: 0